Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Commerce Mag
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Thierry Court, le pâtissier qui a gardé une âme d'enfant

Publié par le - mis à jour à
Thierry Court, le pâtissier qui a gardé une âme d'enfant

Thierry Court connaît un vrai succès grâce à sa sa gamme de bonbons et biscuits haut de gamme (et régressif). Un succès qui vient aussi de sa participation à l'émission le Meilleur Pâtissier Pro sur M6 en 2017.

Je m'abonne
  • Imprimer

Ce n'est pas un parcours banal que celui de Thierry Court ! Contrairement à beaucoup de boulangers et pâtissiers, il ne se lance pas dès l'adolescence dans la formation idoine : ce n'est qu'après un bac général que lui vient la vocation. Aussi, c'est dans sa propre boutique qu'il devra faire ses débuts. "En 2002, j'ouvre en périphérie de Grenoble une pâtisserie de quartier. Nous démarrons vite très fort : l'activité va doubler en six ans. Mais arrive alors la crise de 2008 et ses difficultés", raconte-t-il.


Or, à cette époque, Thierry Court vient tout juste d'acheter une deuxième boutique, en plein centre du quartier piéton de la ville ! Un magasin et laboratoire de 120 m2, créé de zéro, qui pâtit, de plus, de la désertification du centre-ville. "À cette période, nous avons même arrêté les gâteaux, pour ne garder que ce qui marchait bien : les macarons, les chocolats et l'épicerie fine", se souvient-il.

Précisément, c'est ce qui va lui donner une idée. Un créneau, en effet, semble porteur : celui des bonbons, sur le modèle de ce qui existe déjà dans les supermarchés, mais en mieux ! "C'est le début de la gamme 'les Petits Bonheurs' : des bonbons style fraises tagada, des gélifiés, des biscuits façon pim's ou cookies...", explique-t-il. Arriveront ensuite les Criiiks : des bonbons de chocolat noir ou au lait, ou à la fraise et à la framboise, ainsi que des billes de céréales soufflées pour le petit-déjeuner. "Contrairement aux produits industriels, nous travaillons avec d'excellents ingrédients qui ont une bonne longueur en bouche... bref, que de la qualité !" se satisfait-il.

Concours télé et prix

Quand Thierry Court participe à l'émission de M6 le "Meilleur Pâtissier Pro" en 2017, le CA s'envole de 15 %. "Alors que nous avions perdu 30 % en sept ans, les clients se sont mis à faire la queue devant la boutique", avoue-t-il. Puis, en 2020, les Criiiks fraise-framboise remportent le prix Épicure d'or du magazine de l'épicerie fine. "Ce sont des produits qui nous ont beaucoup aidés pendant les confinements : la gamme les Petits Bonheurs représente 30 % du CA global", dévoile-t-il.


Bien vite, les spécialités de Thierry Court commencent à être référencés dans de très grands rayons d'épiceries : après les grands centres commerciaux de la région de Grenoble vient le tour de prestigieuses adresses parisiennes, comme la Grande Épicerie de Paris ou le Printemps du Goût, étage "gastronomie" du Printemps. "Nous en avons démarché certains, mais le Printemps ce sont eux qui nous ont contactés, après nous avoir vus sur internet", s'enorgueillit le pâtissier. Mais l'histoire ne s'arrêtera pas là : Thierry Court a déjà dans ses cartons l'idée d'une gamme bio, un lieu de production plus grand, et peut-être bientôt le marché des cinémas.

Émergence, l'émission 100% start-up de  Be@BossTV

Repères

Raison sociale : L'Instant Gourmand

Activité : Fabrication de produits de confiserie

Localisation : Grenoble (Isère)

Création : 2002

Gérant : Thierry Court, 43 ans

Effectif : 7 personnes

CA 2019 : 480 k€

Je m'abonne

NEWSLETTER | Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande